L'Anti développement personnel

NL anti dveloppement personnel

Ou qu'est-ce qui nous nourrit, vraiment.

"Quand je parle d'existence créative, comprenez bien que je ne veux pas nécessairement dire qu'il faut mener une vie professionnellement ou exclusivement consavrée à l'art. Je ne dis pas que vous devez vous produire au Carnegie Hall ou remporter la Palme d'Or au Festival de Cannes. Non, je parle là d'une manière plus générale. Je parle de mener une vie gouvernée davantage par la curiosité que par la peur." - Elizabeth Gilbert, Big Magic. 

A la School, nous sommes en quelques sortes des frondeurs anti-bonheur à tout prix

Parce que nous pensons que les marchands de bonheur actuellement dans les librairies distillent - avec un ton « bon copain » plaisant -  une idée standardisée et culpabilisante de ce que devrait être l’épanouissement de chacun. Une idée égocentrée du bonheur. Des vies complètement sous contrôle, par peur de mal faire... ou d'oser être ambitieux

Nous accueillons avec joie cette tendance, plutôt récente, qu’ont les français à se remettre en question sur tous les plans (les différentes crises sociales et politiques aidant).

Mais, quitte à changer de repères, à se renouveler, nous pensons que l’inspiration est la nourriture d’une vie riche. Pas toujours parfaite, pas tape-à-l'oeil, mais riche. Que, plutôt qu’une recherche stérile d’un état de grâce, nous devrions faire attention à nous rendre plus disponibles à l’inattendu dans nos quotidiens. Perdre le contrôle. Redevenir sensibles aux instants, aux détails, au beau et au bon. 

C’est pourquoi nous cherchons, non pas à vous donner des consignes de vie, mais à saupoudrer des inspirations dans vos quotidiens. Des idées puisées chez les grands penseurs du passé (ne ratez pas l’excellent livre Great Thinkers, best seller à la School), les idées brillantes du philosophe fondateur de notre école Alain de Botton, la culture G d’hier et d’aujourd’hui. 

Cela, pour gardez à l’esprit que nous ne nous réalisons qu’à travers ce que nous apportons aux autres.

C’est ainsi que vous ne trouverez pas de cours de bonheur ni d’épanouissement à la School. Mais plutôt des cours de philo d’un nouveau genre (comprenez accessibles, ancrés dans l’aujourd’hui et interactifs), des visions différentes (Comment oser : petite leçon d'audace inspirée par les artistes) des réflexions sur le monde d’aujourd’hui (mini-talks), des rencontres avec des personnalités qui nous tirent vers le haut (ateliers-rencontres) et des soirées pour se renouveler au jour le jour (Plan B : se renouveler après l’échecRappelez-vous de ce que vous avez d’uniqueComment avoir de meilleures conversationsHobby, job, engagement : comment réaliser son potentiel). 

On vous laisse sur un mot de Cocteau : « Ce qu’on te reproche, cultive-le. C’est toi. »

C’est dimanche soir, laissez tomber les grandes résolutions clichés : celui qui ne cherche pas, trouve ! 

Posté par Claire Wyniecki sur 06 Nov 2016

Recent entries