De la Maturité Emotionnelle en Politique

Les conflits politiques sont habituellement considérés comme étant de nature économique ou géopolitique. Pourtant, avant de prendre des dimensions étatiques, il semblerait que les conflits soient d’un autre ordre : ils sembleraient relever d’un manque de maturité émotionnelle. 

 Notez que les dynamiques politiques ne se limitent pas à un Etat. Une compagnie, une organisation, une équipe n’est-elle pas animée par des mécanismes similaires ? 

Quelles sont ces instances d’immaturités émotionnelles ? Quelles sont les tentations foncièrement humaines qui finissent par léser les rapports politiques ? Voici quelques suggestions de ces attitudes types :

C’est la faute des autres. Surtout des étrangers. Arrivés d’ailleurs, ce sont eux qui ont souillé ce qui était autrefois pure.

– Je suis devenu.e faible à force de trop compter sur les autres, à force d’être trahi.e par ceux en qui je prêtais confiance. L’indépendance est certainement la solution. Ainsi, les autres ne pourront plus me blesser. Je m’en vais !

– Votre bonne fortune est la cause de ma mauvaise fortune. Le meilleur moyen de m’améliorer est d’attaquer les racines de votre bien-être (qui m’est insupportable….)

– La situation est si critique que seul un changement radical pourra la résoudre. Au problème majeur, une solution volcanique !

– Si vous n’êtes pas d’accord avec moi, vous êtes anormales car je suis convaincu.e d’incarner la raison et la vérité.   

– J’ai besoin d’être malpoli. La politesse est un luxe que je ne peux pas me permettre. C’est en partie les bonnes manières, hypocrites et sophistiquées, qui nous ont mises à mal.

– Je considère que la personne qui comprend mes peines – et qui me les décrit avec éloquence – est forcément celle qui pourra m’aider à les résoudre.

EmoMatPol2

Du coup, comment sonnerait un état d’esprit émotionnellement intelligent ?

– Bien que l’étranger puisse parfois sembler menaçant et incommode, ma propre misère n’a ni sa cause première, ni sa solution ultime en eux. De plus, l’attribut d’étranger ne leur est pas propre. Dans un autre contexte, je pourrais bien me retrouver voyageur, étranger, à la merci de la charité des inconnus locaux.

– Je ne réussirai jamais seul, sur mon rocher.

- Détruire ta maison ne m’aidera pas à réparer la mienne.

- Donner des coups à une machine complexe, n’est pas une solution à sa panne.

– Autrui peut apporter de l’information aussi gênante et malencontreuse, que nécessaire.

– Certes la norme de la politesse m’impose une limite contrariante lorsque je suis puissant et énervé ; mais elle m’assure une protection vitale lorsque tu es puissante et énervé.

– L’assouvissement immédiat de mes désirs n’équivaut pas l’assouvissement de mes véritables besoins. Le vrai remède peut – pour une période insupportablement longue – ne pas se manifester comme un remède.

 En créant une atmosphère permissive, audacieuse et empathique, les ateliers interactifs, pratiques et sensibles de The School of Life proposent des pistes pour aider au développement de l’intelligence émotionnelle. Nous sommes convaincus que l’avancement de la société commence par l’amélioration des rapports humains au travail. Cultiver ses compétences émotionnelles enrichira autant le rapport entre collègues qu’entre proches ; il stimulera autant son engagement au travail, qu’à sa réalisation personnelle.

Contactez-nous pour plus d’informations sur notre offre de formations professionnelles.  

Retrouvez la version originale de cet article sur notre blog The Book of Life : https://www.theschooloflife.com/thebookoflife/political-emotional-maturity/ 

Recent entries