Apprendre à se connaître

Dans la Grèce antique, le philosophe Socrate a déclaré qu’une vie non examinée ne valait pas la peine d'être vécue. Lorsqu'on lui a demandé de résumer à quoi tous les commandements philosophiques pouvaient être réduits, il a répondu : « Connais-toi toi-même ».

« Se connaître » a un prestige extraordinaire dans notre culture. Il a été défini comme le sens littéral de la vie.

Cela semble hautement plausible, mais tellement plausible qu'il vaut la peine de s'arrêter pour poser quelques questions supplémentaires. Pourquoi la connaissance de soi est-elle un bien si prestigieux ? Quels sont les dangers associés à un manque de connaissance de soi ? Et que devons-nous en fait savoir sur nous-mêmes ? Comment apprend-on de telles choses ? Et pourquoi la connaissance de soi est-elle si difficile à atteindre ?

Lorsque nous parlons de connaissance de soi, nous faisons allusion à un type particulier de connaissance - généralement de nature émotionnelle ou psychologique. Il y a un million de choses que vous pourriez potentiellement savoir sur vous-même.

Voici quelques options :

1. Quel jour de la semaine êtes-vous né ?

2. Avez-vous été capable de ramasser un raisin sec entre votre index et votre pouce à l'âge de cinq mois ?

3. Êtes-vous plutôt introverti ou extraverti ?

4. Comment votre relation avec votre père influence-t-elle vos ambitions professionnelles ?

5. Quel genre de pique-nique êtes-vous : matin ou soir ? Rivière, parc ou colline ?

La plupart d'entre nous reconnaîtrait que les réponses aux questions 3 et 4 méritent d'être connues; les autres, pas tellement.

En d'autres termes, tout ce que nous pouvons savoir sur nous-mêmes n'est pas très important à découvrir. Ici, nous voulons nous concentrer sur les domaines de la connaissance de soi qui comptent le plus dans la vie, soit les domaines relatifs au noyau psychologique interne du « soi ».

Les éléments clés de la connaissance de soi qui nous intéresseront sont:

- Vers quel genre de personne êtes-vous typiquement attiré en amour ?

- De quels comportements difficiles êtes-vous la proie dans les relations ?

- Quels sont vos talents au travail ?

- Quels problèmes avez-vous autour du succès / de l’échec ?

- Comment gérez-vous les commentaires ?

- Que faites-vous lorsque vous avez été frustré par la vie ?

- Quels sont vos goûts ?

- Pouvez-vous faire la distinction entre vos émotions corporelles passagères et vos pensées plus rationnelles ? 

Si vous avez des réponses solides à ces questionnements, vous serez en mesure de parler de vous comme d’une personne possédant un degré suffisant de connaissance de soi.

Si vous jugez que votre connaissance de vous est encore perfectible, vous pouvez vous inscrire à notre cours "Comment apprendre à mieux se connaître"

Recent entries